Le président de la FFESSM en Martinique

De gauche à droite: Alex Dobat président adjoint du COMASSUB, Jean-Louis Blanchard, président de la FFESSM, Lucien Louison et Jean-Guy Gabriel, respectivement président et vice-président du COMASSUB.

Notre président Jean-Louis Blanchard, en vacances en Martinique, a bien voulu nous  accorder, de manière informelle, un petit moment convivial pour une réunion extraordinaire du comité et des responsables de commissions.   

Nous avons donc pu évoquer les grands événements fédéraux récemment organisés sur l’île (Championnat de France Photo-Vidéo, Championnat de France NAP, et organisation du Monitorat Fédéral 2è degré). Nous avons pu aussi lui demander des conseils pour améliorer l’organisation de notre comité et de nos commissions. Notamment comment réorganiser efficacement et rapidement les deux commissions Apnée et Environnement qui nous font défaut. 

Le président Blanchard s’est montré très rassurant dans le soutien qu’il pouvait nous accorder, et nous encourage à lancer au plus tôt toutes les démarches nécessaires à la réorganisation de ces deux commissions (entre autres le lancement d’un stage fondateur).   

Il a notamment expliqué l’importance que vont prendre ces deux activités Apnée et Environnement, en vue des très prochaines évolutions de la FFESSM prévues dans le cours de cette année.

D’autres sujets ont été évoqués: 

  • le Pass Plongée (vu différemment par les SCA et les Associations), et qui ne devrait plus être renouvelable. 
  • la licence qui devrait passer à un prix dégressif pour éviter les inégalités selon la date d’achat.
  • l’augmentation des polices d’assurance bateaux chez Lafont
  • le e-learning et autres projets qui nous permettent d’espérer quelques évolutions intéressantes dans notre quotidien de plongeur.

Travailler ensemble dans la confiance

Concernant l’organisation de stage GP et MF1 en Martinique, le président nous incite à plus d’ouverture pour comprendre les enjeux d’aujourd’hui et de demain. Il nous demande de ne pas nous tromper de cible, en adoptant une attitude de meilleure compréhension entre le monde associatif CTR et SCAs pour un meilleur développement de la formation des cadres fédéraux et de la plongée d’une manière générale.

Ses conseils portent enfin sur la nécessité d’observer les modifications qui ont été instaurées pour alléger la mise en place des formations.    

Il a surtout insisté sur la nécessité de se faire confiance pour travailler ensemble.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :